“Cane Cutter” pour les planteurs

MCIA > MCIA > “Cane Cutter” pour les planteurs

Face au manque de main-d’œuvre dans l’industrie sucrière : un nouveau ‘cane cutter’ pour les planteurs

Les planteurs pourront désormais compter sur un nouveau ‘cane cutter’ mécanique. Cela leur sera grandement utile pour contrer le manque accru de main-d’œuvre pendant la période de coupe.

Le secteur cannier connaît une insuffisance de main-d’oeuvre durant la saison de coupe. Ce n’est pas uniquement les petits planteurs qui font face à cette pénurie, mais aussi les établissements sucriers. En outre, ce problème s’accentue pendant la coupe. Si les grands groupes sucriers possèdent des ‘harvesters’, ce n’est pas le cas pour les petits planteurs. Ainsi, dans le dernier Budget, le gouvernement a alloué des fonds pour l’achat de ‘harvester’. Cependant, cette machine n’est pas adaptée à la topographie du pays, car plusieurs plantations de canne à sucre se trouvent sur des terrains pentus.

À La Réunion, un ‘cane cutter’ a été spécialement conçu pour soulager les planteurs de l’île. « L’île-sœur possède ce ‘cane cutter’ depuis plusieurs années déjà, car les planteurs ont fait face au manque de main-d’œuvre bien avant Maurice. Ils l’appellent la ‘coupeuse pei’ », souligne le ministre de l’Agro-industrie Maneesh Gobin. Ce dernier indique que des tests ont été effectués à Maurice l’année dernière, mais les résultats n’ont pas été concluants. Du coup, la Mauritius Cane Industry Authority (MCIA) a commandé un appareil auprès du concepteur réunionnais qui soit adapté à Maurice.

Le ministre souligne que c’est une petite machine qui doit être fixée à un excavateur. « Des tests viennent d’être effectués sur des terrains pentus. Avec ce ‘cane cutter’ lors de la coupe, plusieurs planteurs seront soulagés. L’appareil peut couper jusqu’à cinq tonnes de canne à sucre par heure. On pense commander d’autres machines dans les années à venir, car cela aidera plusieurs planteurs. Si on arrive à trouver une solution pour faire face au manque de main-d’œuvre, alors plusieurs planteurs retourneront à la culture de la canne à sucre », fait comprendre Maneesh Gobin.

Le président de la Planters Reform Association (PRA), Salil Roy, explique que ce ‘cane cutter’ bénéficiera grandement aux planteurs. « Cela va pallier au manque de main-d’œuvre auquel fait face ce secteur depuis plusieurs années. On espère maintenant que la MCIA achètera d’autres machines de ce type afin d’aider la communauté des planteurs », affirme-t-il. Ce dernier indique que le seul moyen pour que les planteurs reviennent à leurs terres est de leur octroyer des subsides pour l’achat de fertilisants et régler le problème de la main-d’œuvre.

 

Source: Le Defimedia du 27 Decembre 2019